Google, IA et SEO : vous en pensez quoi ?

Tous les professionnels du web, du marketing et de la communication n’ont, depuis quelqu’un mois déjà, qu’un mot à la bouche « Chat GPT ». De fait, l’arrivée des outils d’IA pour la génération d’images ou de texte constitue une véritable révolution. Mais elle fait également trembler certains acteurs du marketing digital, à commencer par les professionnels du référencement naturel et les rédacteurs web. Entre crainte et excitation, il est parfois difficile de se savoir su quel pied dansé. Et alors que Google a déjà lancé des tests d’intégration de « Bard », sa solution d’IA rivale de Chat GPT, sur les versions américaine et anglaise de son moteur de recherche et déjà accessible en version test en France, comment envisager cette potentielle arrivée sur google.fr ? Voici quelques réflexions en espérant que vous compléterez le sujet avec votre propre vision.

Une nouvelle révolution pour l’affichage des SERPs

Les vieux de la vieille ont connu le bon vieux temps du SEO ou Google se contentait d’afficher sur la SERPs la liste de 10 résultats naturels. Progressivement sont arrivés de nouveaux éléments : annonces publicitaires Adwords, aujourd’hui Google Ads, résultats locaux, Google Maps, Google Image, Positon 0, Google Shopping, People Also Ask… Autant de nouveaux éléments et de résultats enrichis qui, certes proposent de nouvelles réponses aux internautes, mais ont la fâcheuse tendance à pousser toujours plus bas les résultats naturels. Or, on sait que ces éléments impactent directement le taux de clics sur les résultats organiques.
Nulle doute que l’arrivée d’un champ conversationnel au sein de la SERPs impacterait, une fois encore l’affiche et donc la visibilité des résultats naturels. Mais peut-être Google choisira-t-il la même option que Bing, à savoir la proposition d’un champ de « Conversion » dédié plutôt que de systématiser une réponse générée par l’IA à chaque requête ?

Quelle est la position de Google concernant le SEO et le contenu IA ?

agence specialiste referencement seo google naturel

Sur ce point, la communication de Google est claire… et pour autant tout aussi problématique que pour de nombreux sujets relatifs au SEO lorsque le géant du web se positionne. Communication claire d’une part, car Google a confirmé par la voix de ses experts qu’il n’interdisait ni ne pénalisant l’utilisation de contenus généré par l’intelligence artificielle. En une phrase : « l’utilisation de l’IA ou de l’automatisation n’est pas contraire à nos directives »… à condition qu’il ne soit pas utilisé « pour générer du contenu destiné à manipuler les classements de recherche ».
Communication problématique car, il ne faut pas se voiler la face, bon nombre de professionnels du marketing digital utilisent Chat GPT pour créer du volume plus rapidement et/ou en masse.
Et c’est là qu’il faut continuer à creuser l’argumentaire de Google. Si l’IA est utilisée pour « développer de nouveaux niveaux d’expression et de créativité » et « pour aider les utilisateurs à créer des contenus de qualité » (source Google), Google n’aura rien à redire. A charge donc aux utilisateurs de l’IA de bien répondre à cette notion de qualité, sachant que cette notion est assez floue et arbitraire selon les critères de Google.

Quel avenir pour les rédacteurs et les SEO ?

S’adapter ou mourir, ainsi pourrait-on résumer la situation. S’adapter tout d’abord, car l’IA est bel et bien présente dans l’univers du SEO, et le processus ne fera probablement pas machine arrière bien que certains demandent à ralentir la marche engagée pour déjà prendre du recul sur les risques potentiels de l’IA. Il faudra donc apprendre à utiliser au mieux l’intelligence artificielle, quel que soit l’outil, pour savoir en tirer le meilleur parti. Fort heureusement, Chat GPT et consort sont loin d’être infaillibles et souvent peut pertinent sur des sujets pointus et techniques. La réflexion stratégique, la création des prompts, la touche humaine, la vérification des infos et l’optimisation finale seront donc les valeurs ajoutées des rédacteurs et référenceurs.
De fait, puisque l’IA constitue un avantage dans la démarche de création de contenu, dans l’optimisation, celles et ceux qui refuseront ou ne trouveront pas le temps de prendre le train en marche risquent fort de se laisser distancés par leurs concurrents, d’y laisser des plumes et peut-être de voir leur activité disparaître.

Vous êtes vous-mêmes rédacteurs web ou professionnel du référencement naturel ou agence SEO ? Quel est aujourd’hui votre point de vue sur l’arrivée probable de Bard sur Google France ? Quels sont déjà vos usages de l’IA dans votre métier ?

5/5 - (2 votes)

Obtenez un Devis

Vous souhaitez être accompagné ? Laissez nous vos coordonnées et nous vous recontacterons.

2 + 4 =

Nos derniers articles de blog