5 choses à retirer immédiatement de votre site Web pour être bien classé sur Google

Toute personne qui possède un site Web ainsi que les spécialistes en marketing voudraient connaître le secret pour obtenir les meilleurs classements sur Google !

Il s’agit d’un objectif universel que nous poursuivons tous. Lorsque les internautes recherchent une information que nous pouvons leur fournir, nous voudrions tout simplement qu’ils trouvent nos sites Web.

Dans ce but, nous mettons en place différentes stratégies SEO, ce qui implique beaucoup d’effort et d’implication. La plupart du temps, les webmasters intègrent de nombreuses techniques sur leurs sites. Il leur arrive de découvrir une astuce qui n’est pas forcément accompagnée d’une base factuelle, mais ils l’implémentent quand même dans leur stratégie, juste au cas où. Parfois, ils mettent en œuvre un conseil utile, mais ils en font trop.

Dans certains cas, la stratégie fonctionne au début. Mais si elle n’est pas encadrée, elle deviendra obsolète et contre-productive.

Qu’en est-il vraiment ?

Il y a certaines choses sur votre site Web qui ne devraient pas y être. Découvrez les plus courantes d’entre elles que les propriétaires de sites Web devraient retirer sans attendre.

1. Les liens internes non pertinents

Vous devez bien garder ceci à l’esprit : l’ensemble des liens présents sur votre site doivent être pertinents. Si vous avez une ancre avec des données statistiques, le lien correspondant devrait mener vers une page qui dévoile et explique les statistiques en question. Trop de webmasters font trop de zèle avec leur stratégie de liens internes. Dans un texte parlant des tendances de la mode de l’année, ils vont mettre des liens qui mènent vers des dizaines de pages parlant de jupes de 2016, de chaussures de 2002 et autres choses non pertinentes qui n’ont rien à voir avec le contenu proposé. Il est préférable d’éviter ces pratiques. Créer des liens vers d’autres pages est une bonne chose, mais il faut le faire avec modération et toujours tenir compte du contexte.

2. Les éléments qui ralentissent votre site

Pour être au top des résultats de recherches sur Google, vous devez vous focaliser sur une seule chose : l’expérience utilisateur. Le moteur de recherche sait comment l’évaluer. La vitesse en constitue un aspect essentiel, raison pour laquelle vous allez supprimer tous les éléments qui l’affectent.

Des études réalisées par KissMetrics révèlent que 40 % des internautes préfèrent sortir d’un site lorsque le temps de chargement dépasse 3 secondes.

Qu’est-ce qui ralentit votre site Web ? Vous pouvez vérifier quelques facteurs :

  • La taille des fichiers : des images trop larges affectent le temps de chargement. Les infographies peuvent aussi avoir de l’impact. Si vous avez créé des infographies interactives sous, il vaudrait mieux adopter un format PNG ou JPG.
  • Le serveur : à un moment donné, il vous faudra migrer vers un meilleur hébergeur.
  • Trop de plug-ins : c’est un problème récurrent avec les sites sous WordPress. Il y a tellement de plugins qui semblent utiles et pratiques que l’on a tendance à en abuser. Tenez-vous-en à l’essentiel.

Il est intéressant de noter qu’il existe aujourd’hui des outils d’analyse SEO qui vous permettent de contrôler la qualité de votre site.

3. Pop-ups intrusifs et interstitiels

Google l’affirme sur son blog officiel pour les webmasters : les pages qui affichent des interstitiels intrusifs proposent une moins bonne expérience aux utilisateurs par rapport à celles dont le contenu est immédiatement accessible. Cela ne veut pas dire que vous allez faire l’impasse sur pop-ups. Il est notamment préférable de privilégier les pop-ups de sortie : une fenêtre contextuelle s’affiche lorsque l’internaute quitte le site.

Si vous avez un lead magnet (aimant à leads), vous pouvez le promouvoir dans votre contenu, en début ou en fin d’article. Il s’agit toujours d’un moyen d’obtenir des leads sans être intrusif.

Vous pouvez également utiliser des boîtes de dialogue en ligne, des rubans, des barres dans la partie supérieure du site comme une barre de bonjour, ou encore des call-to-action intégrés dans le texte. Voilà autant de moyens d’amener plus de leads vers des pages spécifiques sans afficher des fenêtres pop-up intempestives dès l’arrivée sur le site.

4. Du contenu dupliqué

Vous vous êtes beaucoup investi pour la création des articles que vous publiez. Vous avez rémunéré des chercheurs, des rédacteurs ou même des écrivains. Mais si votre contenu n’est pas unique, tout cet effort est vain et ce n’est pas bon pour votre site.

Vous voulez une bonne raison de supprimer ce type de contenu ? En voici une qui devrait vous motiver plus qu’autre chose : Google le recommande. Pour rappel, un contenu dupliqué est défini comme étant des blocs de contenu portant sur un même thème ou des thèmes liés qui ressemblent partiellement ou totalement à d’autres contenus.

Concrètement, si vous avez republié un même texte sur des pages différentes, si un autre site Web vous a volé du contenu ou encore si vous utilisez des phrases ou des paragraphes qui se ressemblent sur votre site, cela peut poser problème. Les robots du moteur de recherche vont assurément détecter ces doublons et vous allez être pénalisé. Par la suite, il va être difficile de réparer les dégâts et d’être positionné sur la première page des résultats de Google.

Copyscape est un outil formidable capable de repérer tous les éventuels contenus dupliqués parmi vos pages en ligne. A noter que les doublons peuvent se trouver sur votre site même ou sur des sites extérieurs. 

Que faire en cas de contenus dupliqués ?

– Dans le cas où votre contenu original a fait l’objet d’une republication sur un autre site, contactez immédiatement le propriétaire de ce dernier et demandez-lui de le retirer. Si cette démarche reste sans résultats, vous pouvez signaler les adresses dupliquées à Google. Cela peut se faire via Google Search Console, dans la section Webspam.

– Si vous avez « emprunté » du contenu malencontreusement, n’attendez pas pour supprimer les pages concernées. Vous pourrez ensuite vous rattraper en rédigeant un contenu tout neuf et original qui porte sur le même sujet. Cette fois-ci, assurez-vous de recruter les meilleurs rédacteurs et d’utiliser Copyscape pour vérifier l’unicité du nouveau texte.

5. Les liens brisés

Un lien brisé, cassé ou mort peut nuire à la réputation de votre site. Lorsque les robots de Google détectent des liens qui ne mènent nulle part, ils vont considérer cette situation comme une mauvaise expérience utilisateur.

N’hésitez pas à faire appel aux outils Google Webmaster Tools ou un autre outil pour vérifier les liens afin de contrôler la qualité de tous les liens présents sur votre site. Vous allez ensuite supprimer tous les liens brisés. Profitez-en pour mettre à jour certains liens dans le cas où vous avez d’autres pages plus pertinentes de votre site à mettre en avant.

3/5 - (2 votes)

Obtenez un Devis

Vous souhaitez être accompagné ? Laissez nous vos coordonnées et nous vous recontacterons.

5 + 5 =

Nos derniers articles de blog